Allergies

Rhinite allergique saisonnière

Vous souffrez de rhinites allergiques. Cette affection n’est pas grave mais souvent source d’inconfort : éternuements, le nez et les yeux qui coulent, et qui « démangent », une toux sèche, avec la sensation de « nez bouché » qui peut être à l’origine de troubles de sommeil et d’une gène durant vos activités quotidiennes.

Dans un premier temps, limitez l’exposition aux pollens

  • En évitant de sortir en milieu de journée lorsque le temps est sec et chaud, ou lorsqu’il y a du vent (surtout avant les orages). Préférez les sorties après la pluie qui rabat les pollens au sol.
  • Il est important de vous doucher en rentrant de balade pour diminuer la concentration de pollens sur le corps et les cheveux.
  • En voiture pensez à fermer les vitres et entrées d’air.
  • Sortez ou aérez l’habitation le matin de bonne heure ou le soir plutôt qu’en milieu de journée.
  • Évitez de dormir la fenêtre ouverte si le lit est près de celle-ci.
  • Fermez les portes et fenêtres pendant la tonte du gazon. Si la tonte ne peut être déléguée : portez des lunettes et un masque. Taillez les haies et les cyprès avant la période de pollinisation.

Le nettoyage du nez à l’aide d’eau de mer et des yeux avec du sérum physiologique permet d’éliminer les allergènes accumulés. Ces lavages peuvent être effectués à volonté. Prohibez la fumée de tabac.

Nous vous proposons plusieurs types de traitements pour améliorer les symptômes de votre rhinite allergique, ils seront prescrits en fonction de la sévérité de vos symptômes et de leur ressenti.

Les médicaments à usage local (spray nasal pour le nez et collyre pour les yeux) sont les premiers traitements. Ils diminuent l’inflammation, la démangeaison et l’écoulement au niveau du nez et des yeux.

Les **sprays pour le nez **sont à agiter avant emploi et la pompe doit être amorcée avant la première utilisation. Nettoyez régulièrement l’embout nasal. Pour certains médicaments, un délai de quelques jours peut être nécessaire avant d’observer des effets.

Chez les sportifs, certains produits peuvent induire une réaction positive lors de tests anti-dopage. Demandez conseil à votre pharmacien.

Pour administrer la goutte de collyre, tirez légèrement la paupière vers le bas avec un doigt propre et regardez vers le haut. En cas de port de lentilles : si elles sont mensuelles, elles doivent être jetées, si elles sont non jetables : une désinfection, une déprotéinisation et un rinçage soigneux doivent être effectués. Tant qu’il existe une irritation oculaire, ne portez pas vos lentilles. Les collyres sont actifs dans la demie-heure qui suit l’administration.

En deuxième intention, si les symptômes sont plus importants, il est possible de vous conseiller un traitement complémentaire par voie orale de quelques jours. Des médicaments à base de composés naturels (phytothérapie, aromathérapie, homéopathie) peuvent vous être conseillés, n’hésitez pas à demander des renseignements.

Si les symptômes ne s’améliorent pas, s’aggravent ou en cas d’asthme ou de difficultés à respirer, contactez un médecin. En cas de grossesse ou d’allaitement, prenez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

www.pollens.fr : Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) émet des bulletins prévisionnels sur les émissions des pollens dans votre région. Vous y trouverez une application à télécharger pour connaître le risque pollinique avec des possibilités de recevoir des alertes.